À Propos

Né le 04 avril 1971, Pascal Nampémanla Traoré est titulaire d’un Diplôme de communication et en Art Graphique obtenu à l’Ecole Nationale supérieure des Beaux arts d’Abidjan. Il vit et travaille à Dakar. Après une dizaine d’années passées en agence de publicité comme directeur artistique, il décide de se consacrer entièrement à son art. 

Créer pour mieux se renouveler. Pascal Nampémanla Traoré, prend plaisir à peindre, photographier, filmer des personnages nés de son imagination mais aussi de son quotidien, de ses lectures et de ses recherches qui l’inspire. Son style et sa pratique évoluent avec les années et se laisse guider par les nouvelles techniques qu’il explore en permanence. Cependant, une thématique revient toujours dans ses créations : l’humain face aux évolutions du monde. Les séries d’œuvre qu’il entreprend sont le fruit d’une recherche, d’une exploration du monde et des hommes qui l’entoure.

 

Intéressé par la matière, Nampémanla utilise très vite le papier sous toutes ses formes puis le papier journal comme support de création. Le papier est recyclé et est réutilisé pour créer de nouvelles œuvres et redonne un second souffle, une seconde vie à ce matériau qui était voué à disparaitre.  En souhaitant donner une seconde vie au papier journal, il transforme cet outil éphémère, par son utilisation sans fin en un élément durable. Son renouveau constant fait écho à l’arbre, qu’il cherche à faire revivre. Il fait aussi appel à des objets de son quotidien avec lesquels iI joue de leur fonction initiale pour leur offrir une nouvelle entité symbolique.

 

Poussant sa réflexion plus loin, Nampémanla, allie art et vie quotidienne ne faisant plus qu’un, en mélangeant, les supports, les objets dans le processus de création. Ainsi, à travers sa série « Les marteaux », il continue de recycler le papier en y intégrant un objet du quotidien, de son quotidien : le marteau. Objet détourné, le marteau devient œuvre d’art. Il passe de simple outil, à moyen d’exprimer les mots/maux de l’artiste. Articulant toujours sa démarche autour de l’homme dans la société, Nampémanla utilise le marteau comme prétexte pour aborder les notions d’effort, de construction, de savoir-faire pour bâtir le monde.

 

« Derrière chaque boss, se cache un ouvrier »

 

Les personnages qu’il peint ont revêtus leurs plus beaux atours, comme pour dissimuler son propos en tant qu’artiste. Le marteau ici, occupe plusieurs fonctions en tant qu’objet de consommation de masse et du quotidien. Il sert à bâtir mais représente aussi un personnage, qui, symbolise le dur travail accompli et qui a martelé à répétition afin de revêtir, de construire l’apparence qu’il possède aujourd’hui.

 

Pascal Nampémanla Traoré a pour objectif de poser un regard sur la société, et plus particulièrement sur sa société, sa ville, son continent. Abordant différentes thématiques à travers plusieurs techniques et processus de créations, il illustre les évolutions du monde dans lequel il vit. Il n’envisage pas de changer le monde mais juste de poser un regard sur son état actuel. Ses créations proches du nouveau réalisme forment comme le disait à propos de ce courant Pierre Restany, Un recyclage poétique du réel urbain, industriel, publicitaire.

© Pascal Nampémanla Traoré 2017 - Droits réservés

  • Black YouTube Icon
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon